Paolo Postman

Originaire de Marseille, ville ensoleillée du sud de la France, il est un fervent défenseur des mondes Fantastiques. Il grandit dans un milieu cosmopolite où les différences de chacun n'ont jamais obscurcies son chemin. Bien au contraire. La diversité est pour lui une source de Lumière.

« Dans un monde où on se ressemblerait tous… On se ferait bien chier ! »

Il développe une passion propre à sa génération pour les dessins-animés, les bandes-dessinées, les belles histoires, les romans d'heroic-fantasy et, bien sûr, le cinéma. Deux grands événements le pousseront à choisir la voie du Fantastique et de l'écriture. L'année 2001 et la sortie au cinéma du Seigneur des Anneaux, de Peter Jackson, d'après l'oeuvre du légendaire
J.R.R Tolkien. Et ensuite, 2005, la lecture de son premier Harry Potter, saga fantastique de J.K. Rowling. À la suite de cela, il décide de consacrer une grande partie de sa vie à l'imagination et la création d'autres mondes. L'idée de devenir scénariste pour le cinéma émerge en lui, mais il se retrouve vite déçu par le système des écoles françaises. Il décide alors de poursuivre ses études dans le commerce et continue d'écrire et de construire son monde dans son coin.

« Les meilleurs moments où je sentais l’inspiration naître en moi, étaient quand je marchais seul. Je ne sais pas pourquoi… Peut-être que Goldman pourrait m’aider… »

Une fois ses études terminées, il se dit qu'il serait enfin temps de concrétiser toutes ses années de rêves d'autres mondes. Contre l'avis de ses proches, il se lance dans un projet fou : écrire son propre roman d'Heroic-Fantasy. Des mois de méditation, réflexions, évasions, constructions, connexions ainsi que de l'apprentissage et de l'abnégation conduiront Paolo a terminer Arckos – La Reconnaissance. Six-cent quatre-vingt-trois pages relatant l'épopée d'un jeune marseillais dans un monde parallèle où un grand mystère n'attend que d'être résolu. Il se lance alors dans la célèbre recherche d'un éditeur. Après des refus et des mois d'attentes inutiles. Il décide de devenir lui-même le héros de sa propre histoire.

« Ce n’est pas en restant assis que le monde va décider de nous appeler. C’est à nous de nous lever, de respirer un grand coup et de taper aux portes. »

Ainsi c'est en tant qu'auto-éditeur qu'il commence son aventure dans le monde de l'écriture et des lecteurs. Il consolide tout d'abord son œuvre en s'entourant de correcteurs, relecteurs, dessinateurs, et critiques. Les avis si positifs l'encouragent à ne pas abandonner. Sa communication augmente. En trois ans, il se retrouve à des salons de livre, de l'imaginaire et de Fantastique ; organise des ateliers d'écriture dans les collèges et lycées ; apparaît dans les écoles et universités pour relater sa passion, son art, son parcours et appuyer l'idée que voir le monde avec des formes et des couleurs supplémentaires nous rendrait plus heureux. Son roman ayant eu un petit succès auprès des enfants et des adultes qui n'ont pas oublié de rêver, il écrit le second tome de sa saga : Arckos – La Traque. Plus sombre, plus adulte, plus troublant, il signe une évolution du personnage comme de l'auteur. Enfin Paolo est actuellement sur la création du troisième livre. Pour cela il s'est rendu en Nouvelle-Zélande, cœur de la magie sur Terre, afin de voir la l'autre bout de son propre monde. Il réalise alors des mini-reportages sur ses aventures en ligne sur sa chaîne YouTube et décide de rentrer dans la bulle des critiques cinéphiles, son autre grande passion.